chapitre 2 : le modèle des centres d'analyse

Chapitre 2 : LE MODÈLE DES CENTRES D’ANALYSE

 

INTRODUCTION

 

Il s’agit d’une méthode de calcul des coûts complet préconisée par le PCG 1982, ce qui explique sa large diffusion.

Elle manque parfois de pertinence dans le contexte contemporain de bien des organisations.

 

I – Les concepts de base de la méthode

 

Le modèle des centres d’analyse s’articule autour de deux notions/ concepts de base :

-        une approche « fonctionnelle » des organisations

-        une distinction entre charges directes et charges indirectes.

 

A/ une approche « fonctionnelle » des organisations

 

Cette approche est adaptée dans le cas :

-        d’une production peu diversifiée, en grande série.

-        Dans un environnement technologique et concurrentiel relativement stable.

 

Dans la méthode des centres d’analyse, on considérera l’entreprise comme un enchaînement de fonctions :

-        d’approvisionnements (coûts d’achats)

-        de production (coûts de productions)

-        d’administration, commercialisation, financement (coûts hors productions)

NB : le but est d’obtenir un coûts de revient = coût de production + coût hors production

 

Il s’agit d’une approche « classique » (Taylor, Faylor…)

 

B/ une distinction entre charges directes et charges indirectes

 

CHARGE DIRECTE : charge dont la consommation est nulle si le produit n’est pas fabriqué. Peut être rattachée sans ambigüité au coût d’un objet (matière première, main d’œuvre directe)

 

CHARGES INDIRECTE : charge qui nécessite un traitement particulier avant de faire l’objet d’une imputation au coût des produits. (Frais d’administration, de recherche, de développement…)

Ces charges sont devenues de plus en plus importantes ou cours du temps.

 

II – mise en œuvre de la méthode des centres d’analyse

 

A/ les centres d’analyse et de traitement des charges

 

CENTRE D’ANALYSE : division de l’entreprise, dans laquelle sont regroupées les charges indirectes préalablement à leur imputation aux coûts (PCG 1982)

 

Les centres sont associés à des fonctions de l’entreprise : approvisionnement, atelier 2, administration …

 

 

                               



 

Les centres d’analyses seront qualifiés de centre de coût, centre de profit, centre de responsabilité selon le cas.

 

B/ les coûts hiérarchisés

 

Coûts d’achat

-       prix d’achat des matières

-       frais accessoires

-       coût du centre d’approvisionnement

P

R

O

D

U

C

T

I

O

N

 

STOCKAGE

Coûts de production de la période

-     coût des matières consommées (sorties du stock)

-     main d’œuvre directe

-     autres charges directes de production

-     charges indirectes

STOCKAGE

Coûts de revient complets des produits vendus

-     coût de production des produits vendus (sorties de stock)

-     coûts hors production (distribution, autres)

Hors

production

 

III – limites du modèle

 

Le modèle était assez bien adapté aux entreprises jusqu’aux années 70 environ :

-        standardisation des produits et production de masse

-        part importante de charges directes

 

Actuellement, les charges indirectes sont de plus en plus importantes en proportion (ex : les frais de R&D)

Les produits sont fabriqués en petite série et diversifiés.

Les besoins d’information des entreprises ont donc évolués, la méthode des centres d’analyse n’est pas toujours la plus pertinente.

 

Commentaires (1)

1. marion 22/10/2015

Bonjour,
je voulais juste vous prévenir que l'on arrive pas a voir les images sur le site (bts cgo fichs de revivions)
Merci d'avance,
Marion

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site