chapitre 1 : contrôle budgétaire des coûts de production

P9-Chapitre 1 : contrôle budgétaire des coûts de production

 

INTRODUCTION

 

La méthode doit permettre d’évaluer la performance des centres de production en comparant les couts réels et les couts préétablis de la production réelle.

 

Le but de la démarche est :

-       de mettre en évidence des causes internes et externe (de la performance)

-       d’isoler des responsabilités (motivation des hommes au travail : management)

-       de réguler par rétroaction sur les objectifs, les prévisions

-       de contrôler les conséquences et la mise en œuvre des décisions prises.

 

  • Dans un premier temps, on procédera à la mise en évidence :

 

 D’écarts

ÉCART GLOBAL (EG) = coût réel – coût préétablis de la production réelle.

 

 Par élément de cout :

-       matières

-       MOD

-       Chagres indirectes

 

  • On analysera ensuite l’écart :

-       en deux sous écarts (charges directes)

-       en trois sous écarts (charges indirectes)

 

  • on s’efforcera enfin de rechercher des causes :

-       internes : à travers la mise en jeu de niveaux de responsabilité dans l’organisation

-       externes : (très variées)

 

 

I-              la mise en évidence des écarts

 

Il s’agit d’obtenir un écart global : on doit calculer :

-       un coût réel (complet constaté)

-       un coût préétablis de la production réelle

 

NB : le coût réel relève de connaissances acquises en CGO1 (P7). On calculera un coût complet de production par la méthode des centres d’analyses.

 

A/ calcul du coût préétablis de la production réelle

 

Ce calcul sera généralement précédé des étapes suivantes :

-       mise en œuvre de la relation production / activité / rendement

-       réalisation d’une fiche de coût préétabli unitaire.

 

 

 

1-    la relation production / activité / rendement

 

Les prévisions sont établies sur la vase d’une activité dite normale pour une certaine production. En exprimant le rendement en nombre de produits par unité, on peut écrire :

Production = activité  x  rendement

 

/Annexe 1 /

 

On recherche l’activité normale :

 

à Production = activité  x  rendement

à  30 000       = 1 000     x   30 (produits / heure) 

 

2-    la fiche de coût préétablis unitaire

 

Elle sera utile pour la suite du travail : élaborée pour un produit (ici, 1kg de bonbons). Elle résume tous les rendements « normaux » ou prévus.

 

/ annexe 1-a/

 

3-    calcul du coût préétablis de la production réelle

 

/ annexe 1-b/

 

B/ calcul de l’écart global

 

/annexe 1-c-d/

 

II-            annalyse de l’écart global

 

A / écart sur charges directes

 

Ces charges sont 100% variables (matière, MOD)

 

Dans ce cas on expliquera l’écart global :

-       à travers une variation des quantités (Écart sur quantité E/Q)

-       à travers une variation de prix (Ecart sur coût unitaire

 

1-    formules d’analyse

 

On notera :

-       Qr à quantités réellement consommées

-       Qp à quantités préétablis (normalement nécessaires pour obtenir la production réelle)

-       Cr à cout unitaire réel

-       Cp à cout unitaire préétabli

-       ∆q = Qr – Qp   et ∆c  =  Cr – Cp

 

EG = écart global =  (Cr  x  Qr ) – ( Cp  x  Qp )

 

On peut décomposer EG de diverses manières. Par conversion (PCG 82) on utilisera l’expression suivante :

 

EG = ∆c  x Qr  +  ∆q  x  Cp

 

EG = E/C  +  E/Q

 

E/C =  (Cr – Cp ) x Qr

 

E/Q = (Qr – Qp)  x Cp  

 

Ecart sur cout unitaire + écart sur quantité =  E/C  +  E/Q

 

2-    illustration

 

Pour le sucre on a :

 

Qr = 27 300 kg              Cr = 1,98€/kg

Qp = 27 200 kg              Cp = 2€/kg

 

EG = (27 300 x 1,98) – (27 200 x 2 ) = - 346

 

E/C =  (Cr – Cp ) x Qr = (1,98 – 2 ) x 27 300 = -546 (favorable)

E/Q = (Qr – Qp)  x Cp = ( 27 300 – 27 200 ) x 2 = + 200 (défavorable)

 

EG = E/C + E/Q = 200 – 546 = -346

 

Ecart sur taux : 1,90 x 900 = 1 710 (D)

Ecart sur temps : 33 x -6,66 = -220 (F)

 

Analyse :

 

Le rendement a été plus faible que prévu. On recherchera des causes auprès du responsable du centre de fabrication

 

Le cout unitaire a été plus faible que prévu. On procédera à une recherche auprès du responsable des approvisionnements.

 

 

3-    Compléments

 

Pourquoi valoriser E/C et E/Q respectivement avec Qr et Cp ?

 

-       Ce point est en rapport avec la nécessité d’individualiser les responsabilités.

-       L’amont (qualité des matières) influe sur l’aval (rendement dans les centres de production)

 

 

 

Existe-t-il d’autres décompositions possibles pour E/G ?

 

L’écart global peut être analysé en trois sous-écarts :

-       un écart sur coût

-       un écart sur quantité

-       un écart sur écart

 

E/C = ∆C x Qp = ( Cr – Cp) Qp = (1,98 – 2) x 27 200 = -544

E/Q = ∆Q x Cp = (Qr –Qp) Cp = (27 300 – 27 200) x 2 = 200

E/E = ∆Q x ∆P = (Qr – Qp) x (Cr – Cp) = - 0,02 x 100 = -2 (responsabilité conjointe)

 

L’écart sur écart à très souvent une très faible valeur. Son interprétation est délicate.

 

B/ écarts sur charges indirectes

 

Ces charges comprennent :

-       une partie fixe

-       une partie proportionnelle (variable)

 

1-    prévisions : budgets des centres d’analyse

 

(Reprendre n’exemple du poly )

 

Attention à l’unité : on raisonne en Heures de MOD (UO)  et pas en Kg de bonbons.

 

/annexe 1-e/

 

Budget flexible : généralisation

 

-       Charges de structure ou cout fixe total : 27 000€

-       Cout variable unitaire préétabli de l’UO : 9€

-       Cout préétabli de l’UO : 36€ (36 100 / 1 000)

-       Expression du budget flexible : y = 9x + 27 000

-       Expression du cout préétabli : y = 36x

-       Avec x : nombre d’UO (heures de MOD)

 

2-    calcul de E/G

 

(Rappel) E/G = cout réel – cout préétabli de la production réelle

 

Seul le calcul du cout préétabli pose véritablement problème :

à Il se définit comme le produit du nombre d’UO normalement nécessaire pour obtenir la production réelle par le cout préétabli de l’UO.

 

On a bien E/G = 2 560€

 

 

 

 

3-    analyse de l’écart global

 

 

Comme pour les charges directes, on peut distinguer deux causes :

-       variation des quantités

-       variation du cout unitaire (de l’UO)

 

Ce dernier incluant une partie fixe, il conviendra de distinguer un sous écart supplémentaire, soit une analyse en trois sous-écarts.

 

 

  • l’écart sur budget

 

Aussi appelé écart sur cout variable, il s’agit d’un écart sur cout variable unitaire de l’UO.

 

E/B = ∆C X Qr

 

Avec :

-       C : cout variable de l’UO

-       Qr : quantités d’UO réellement consommées

 

Calculons E/B = ∆C x Qr, on a besoin de connaître :

-       Cr : cout variable unitaire de l’UO

-       Cvup : cout variable préétabli de l’UO

-       Qr : quantités d’UO réellement consommées

 

On trouve facilement Cp (9€)  et Qr (900 UO)

 

Reste à déterminer le Cvur, cout variable unitaire réel de l’UO.

 

Pour calculer le cout variable réel de l’UO, on admettra que les frais fixes réels sont toujours égaux aux frais fixes prévus.

 

Cvur = 35 200 (cout réel total) – 27 000 (frais fixe « réel ») / 900

= 8 200 (cout variable total réel) / 900 = 9,111111…€

 

 

E/B = (9,11111 – 9) x 900 = +100 (déf)

(Cvur – Cvup) x Qr

 

 

Analyse :

 

Les cause de cet écart sont à rechercher dans les différents éléments de charges par nature figurant dans le tableau de répartition… ce n’est pas toujours simple.

 

 

 

 

  • l’écart sur budget (autre mode de calcul)

 

On peut remarquer que :

 

E/B = (9,11 – 9) x 900 = 9,11 x 900 – 9 x 900

= 9,11 x 900 + 27 000 – 9 x 900 + 27 000

= 35 200 - (9 x 900 + 27 000)

E/B = cout réel – budget pour l’activité réelle

(ax + b avec x = 900)

 

 

  • l’écart sur activité

 

Aussi appelé écart sur imputation du cout fixe, il s’agit de l’écart d’imputation rationnelle étudié en CGO1 – P7.

 

E/A = cout fixe réel – cout fixe imputé

 

Cout fixe réel (CFr) = 27 000

Cout fixe imputé (CFi) = CFr x K

Avec K (coeff d’IR) = Ar / An (activité réelle / activité normale)

 

L’écart sur activité :

 

Cout fixe réel (Cfr) = 27 000

Ar : 900 UO

An = 1 000 UO

K = 900 / 1 000 = 0,9

CFi = 27 000 x 0,9 = 24 300

E/A = 27 000 – 24 300 = +2 700(D)

 

Il s’agit d’un mali de sous activité.

 

Attention aux erreurs suivantes fréquentes :

-       confusion An (1 000 UO) et Ap (906,2/3)

-       confusion production / activité

K ne vaut pas 27 200 / 30 000

 

  • l’écart sur activité (autre calcul possible)

 

E/A = 27 000 – 24 300

= 9 x 900 + 27 000 – (9 x 900 + 24 300)

= (9 x 900 + 27 000) – 32 400

= (9 x 900 + 27 000) – 36 x 900

ax + b – ax avec x = 900

 

 

 

  • l’écart sur rendement  (E/R)

 

Certainement le plus simple, il s’agit d’un écart sur quantité d’UO de type ∆Q x Cp

 

Attention toutefois on raisonne en UO et pas en produit.

 

Qr = 900

Qp = 906,1/3

Cp = 36€

E/R = (900 – 906,1/3) x 36 = -240 (D)

 

les causes de cet écart sont à rechercher auprès su responsable du centre de fabrication.

 

Remarque : E/R = 900 x 36 – 906,2/3 x 36

Soir ax – ax’

X = 900

X’= 906,2/3

 

 

 

E/B + E/A + E/R = E/G

100 + 2 700 – 240 = 2 560

 

 

 

B

Coût réel – (ax + b)

Cout réel – budget pour l’activité réelle

A

(ax + b)  –   ax

Budget pour l’activité réelle – cout préétabli de l’activité réelle

R

ax    –    ax’

Cout préétabli de l’activité réelle – cout préétabli de l’activité préétabli

 

 

 

 

 

 

Commentaires (1)

1. ppdsafdsa 01/05/2012

pandora charm bracelet There's lots of consumers these days that will be curious about how to make strength. For anybody who is those types of consumers, you will have found yourself in the appropriate put. Setting up strength can be accomplished for people with determination together with responsibility. This content will allow you get started on in your own venture to generate strength.

Use good levels of suscrose. Labor suscrose happen to be among the first instances a weight loss program to generally be taken off. A good low-carb eating routine is sometimes unfavorable that will weight training. Suscrose are definitely the power your entire body purposes together with catastrophe to present your entire body utilizing a sufficient amount of can cause muscles groups appearing digested. The exact quantity your entire body entails could vary depending on toughness to your physical exercise, you have to go for somewhere between a pair of together with 3 gr for suscrose everyday per hammer to your unwanted weight.

Undertake even more representatives, possibly not thicker. The proper physical exercise to generate strength includes large number for representatives on a low to medium volume of toughness. Maintain the rests somewhere between establishes in per minute. The persistent reps results in a good swelling for lactic stomach acid in your own muscles groups, has happen to be detected that will spark strength growing.
bead bracelets.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site