chapitre 7 : la culture d'entreprise

 

Chapitre 7 : LA CULTURE D’ENTREPRISE

 

I-              Les objectifs de la culture d’entreprise

A/ Qu’est-ce que la culture d’entreprise ?

 

  1. Définition

 

La culture d’entreprise donne son style à chaque firme, tout en étant immatérielle.

M. Thévenet définit la culture d’entreprise comme un ensemble de références partagées dans l’entreprise, consciemment ou pas, qui se sont développées et construites tout au long de son histoire.

La culture est un actif stratégique dont l’entreprise peut tirer parti pour l’atteinte de ses objectifs.

Pour les consultants de Mac Kinsey, la culture d’entreprise regroupe les valeurs supérieures que partagent ou doivent partager tous les membres de l’organisation. À ce titre, elle est le point d’ancrage de la politique générale de l’entreprise et les dirigeants doivent y être particulièrement attentifs.

 

  1. Les composantes de la culture d’entreprise

 

La culture de l’entreprise peut s’étudier au travers de cinq composantes :

–       les valeurs : idées et croyances partagées par les différents acteurs de l’entreprise qui apparaîtront dans les discours des dirigeants, les supports de communication écrits ou visuels etc. (le site Internet du groupe Danone définit quatre valeurs : ouverture, enthousiasme, humanisme, proximité) ;

–        le métier de l’entreprise : pour Darty, ce sera le service après-vente ;

–        les mythes : ils sont issus de son histoire ; ce peut être des personnes (Steve Jobs, Alain Afflelou, Bill Gates…) ou des périodes particulières de la vie de l’entreprise (fusion, nationalisation, privatisation…) ;

–        les rituels qui rythment la vie de l’entreprise (fête, départ en retraite, embauche…) ;

–        les symboles : logos, mascotte, signalétique, tenue vestimentaire, représentant l’entreprise.

 

B/ Quels sont les objectifs d’une culture d’entreprise ?

 

La culture d’entreprise est un des outils du management. Elle peut, comme d’autres aspects de la politique de ressources humaines, contribuer à orienter l’action de l’entreprise vers les objectifs fixés. Elle contribue donc à la mise en œuvre de la stratégie définie par l’entreprise.

La culture d’entreprise participe à la cohérence des ressources humaines dans l’entreprise en suscitant l’adhésion des salariés. C’est un outil fédérateur : elle permet aux membres de l’entreprise de se reconnaître et de se mobiliser autour des buts collectifs.

 

II-            La culture comme outil de management

A/ Comment la culture peut-elle être source d’avantage concurrentiel ?

 

La culture d’entreprise est une source d’avantage concurrentiel car elle contribue à la convergence de l’ensemble des parties (salariés, actionnaires, dirigeants, fournisseurs…) vers des buts communs.

Elle constitue donc un facteur de régulation important pour les organisations.

Elle constitue également un outil de motivation et d’implication pour les salariés.

 

B/ Quelles sont les limites de la culture comme outil de management ?

 

La culture d’entreprise est un facteur très complexe à manipuler. Dans certains cas, une culture forte pourra s’avérer être un frein puissant à des changements stratégiques importants.

Cela apparaît souvent lors de la privatisation d’entreprises publiques : lors d’évolutions stratégiques importantes comme à la SNCF, passer d’un usager à un client est un changement culturel important et difficile à mettre en œuvre. Dans ce cas, la culture existante sera un obstacle à la mise en œuvre de la nouvelle stratégie.

Commentaires (1)

1. Hind ELFATIMI 04/12/2016

bonjour, je veux comprendre les étapes pour créer une culture d'entreprise, et merci

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×