chapitre 8 : l'organisation de la production

chapitre 8 : L ORGANISATION DE LA PRODUCTION

 

I-              La fonction productive

A/ Qu’est-ce que la fonction de production ?

 

L’entreprise a pour fonction principale de produire des biens ou/et des services destinés à être vendus sur un marché.

Cette production s’effectue à partir d’inputs (ou entrées : marchandises, composants, énergies…) et de facteurs de production (capital et travail).

La production correspond à une demande et doit répondre à des objectifs de quantité, de qualité et de délai.

Les entreprises recherchent l’efficacité (atteinte des objectifs), mais aussi l’efficience (avec un minimum de moyens).

 

B/ Comment se déroule le processus de production ?

 

  1. Le processus de production

 

Préalablement à la production, l’entreprise met au point les produits, biens ou services, grâce à son activité de recherche et développement (R&D). La mise au point d’un nouveau produit sera plus ou moins longue selon la nature du produit (ex. : la conception d’un nouveau hamburger est plus courte que celle d’un nouveau médicament).

Le processus de production comprend différentes étapes :

–       l’approvisionnement en matières premières, énergie, composants… ;

–        la gestion des stocks ;

–        la fabrication ;

–        le contrôle ;

–        la livraison des produits finis.

 

  1. Les modes de production

 

Il peut y avoir différents modes de production selon le type de produit :

–       la production en continu : les opérations de production ne sont jamais ou rarement interrompues (c’est le cas de l’industrie chimique ou de la production d’acier) ;

–       la production en série : la production de masse ou en grande série correspond à la production en grande quantité d’un produit identique (ex. : secteurs textile ou automobile) ;

–        la production sur mesure : fabrication à l’unité ou en très petite série directement pour le client (ex. : certains voyages, vêtements de haute couture, construction immobilière…).

Il existe aussi des modes de production intermédiaires.

 

  1. Les systèmes de production

 

On distingue deux systèmes de production types : le flux tendu ou le flux poussé.

Le système de production en flux poussé – ou production sur stock – est fondé sur une anticipation de la demande. La production est lancée sur les bases d’une prévision des ventes futures et des stocks sont constitués aux différents stades de la production.

Le système de production en flux tendu – ou production en juste à temps ou à la commande – est fondé sur une demande effective des clients. Le principe est celui d’une absence totale de stock.

Le choix entre les deux systèmes de production est profondément modifié avec l’évolution du cours du pétrole et le renchérissement des coûts de transport qui en découle.

 

II-            Les objectifs stratégiques de la production

A/  Comment la production s’adapte-t-elle à la stratégie ?

 

Comme toutes les fonctions de l’entreprise, la production doit servir la stratégie poursuivie par l’entreprise : croissance, diversification, intégration… Ainsi, les investissements et l’organisation de la production doivent être tournés vers la réalisation de la stratégie de l’entreprise.

Cette cohérence entre la stratégie menée et la gestion de la production est particulièrement vraie dans une stratégie de domination par les coûts, car les coûts de production représentent souvent une part importante du coût d’un produit.

Mais cela est vrai aussi pour toutes les autres stratégies : une entreprise engageant une stratégie de croissance externe doit nécessairement réorganiser sa production pour bénéficier au maximum des effets de taille recherchés.

 

B/  Quels sont les enjeux de la production ?

 

Pour réaliser au mieux ses objectifs en cohérence avec la stratégie définie, la fonction de production doit faire face à trois enjeux majeurs :

–       favoriser la flexibilité de l’appareil productif : celui-ci doit permettre une adaptation rapide de la production aux évolutions de l’environnement ;

–        maîtriser les coûts de production : quelle que soit la stratégie définie par la firme, le contexte concurrentiel nécessite une maîtrise des coûts pour rester compétitif ;

–        maîtriser la qualité des produits : un bien ou un service de qualité est celui qui satisfait le besoin du client. La qualité doit donc être perçue par le client, correspondre à son attente. Elle permet à l’entreprise de maintenir ses avantages concurrentiels.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×